//
vous lisez...

société 2.0

4ème histoire #ET8 : Maud et une première disparition

Bookmark and Share

Série d’articles qui approfondissent ma présentation lors des Rencontres Nationales d’Etourisme Institutionnel sur les “identités physiques et numériques”. Les premières histoires portaient sur le portrait de “Maud OT de chez nous PRO“, sur Maud et la théorie de Wellman et sur “La schizophrénie Facebook“. Dans cette quatrième histoire sur “Les identités physiques et numériques”, je vous raconte une première disparition.

“Tiens, d’ailleurs, autre disparition, vraie histoire.”
Maud, avec ses 1 051 amis, dont moi, a quitté l’Office de Tourisme de chez nous. Elle  travaille maintenant à  l’Office de Tourisme de chez vous. Et elle s’est créé un compte “maud OT de chez vous PRO”, évidemment.

Quand je lui ai demandé ce qu’elle allait faire avec ses 1 051 amis, elle ne savait pas trop. Et quand je lui ai demandé ce qu’elle comptait faire avec moi, concrètement, moi qui pensait avoir établi une certaine relation avec elle, certes pas très proche, mais professionnelle et un peu amicale tout de même…

“Je ne sais pas Beer, je vais peut-être juste laisser le compte, je n’y posterai plus ?
Ou alors, je te redemanderai en ami sur mon nouveau compte ?”

“Mais Maud, je suis une vraie personne, je pensais avoir tissé une relation avec toi, pendant ces quatre journées qu’on a travaillé ensemble. Je ne veux pas être ami avec un poste, mais avec une personne. Au final, ça m’intéresse de savoir où tu travailles, mais ce n’est pas ton identité pour moi.
Je sais bien qu’on ne se « rencontrera » plus tous les jours tout le temps, même pas sur Facebook, mais cela m’embête de savoir que le « toi » que je connais n’existera plus, je dois alors faire le deuil ou quoi ?”

Comme je l’avais déjà indiqué dans ma dernière publication : ce qui m’intéresse le plus dans ma relation avec “Maud”, est comment elle voit ses relations (dont moi). Est-ce qu’elles sont réelles pour elle, quelle est leur valeur à ses yeux ? Est-ce juste une histoire de chiffres (“je suis archi-populaire, car j’ai 1 045 amis“) ou est-ce que son réseau représente quelque chose de réel pour elle ?

Faire disparaître tes amis Facebook
Qu’est-ce que cela me fait si les gens postent sur leur mur “si tu veux rester mon ami, cliques sur “j’aime” ?” en sachant que tout le monde ne voit pas la publication (edgerank) et ne pourrait donc pas réagir et surtout, de savoir que l’autre peut juste vous éliminer de son réseau ? Chez moi, cela suscite l’idée que je suis un chiffre (“J’ai trop d’amis sur Facebook, faut que je nettoie”) et que le chiffre peut être une raison pour être éliminé.
Mais Facebook est une sorte de contrat social, une relation réciproque (tu deviens ami avec moi et moi avec toi) qui peut donc être rompu unilatéralement sans que je soit au courant ? Pas sympa. Et franchement pas une bonne base pour une “amitié”, un lien social basé sur la confiance. Car si aujourd’hui, vous éliminez les autres, qui dit que ça ne sera pas mon tour demain ? Comment voulez-vous que j’investisse dans cette relation alors ? Sur quelles bases ? Il faut gagner l’amitié par des signaux pour rester amis ?

Disparaître pour le vrai
Dans le prochain article je partagerai avec vous mes observations sur ce qui peut se passer après une vraie disparition.

 

 

Share

Beer Bergman

Consultante, conférencière, formatrice réseaux et médias sociaux et oui, je l'avoue, social media addict.

View BeerBergman's profile on slideshare

Archives